Bombard C4

Le C4 (Commando 4)

Je voulais un pneumatique souple, pour un rangement facile (et également pour un budget restreint pour un premier achat). J’avais regardé le Quicksilver 430HD (moins cher) mais la quille en bois du commando m’a fait choisir ce dernier, malheureusement il n’y avait pas d’essai dans la presse spécialisée (c’est maintenant chose faite avec le numéro 59 de Pneumatique Magazine). Il n’est pas facile d’en voir en magasin… mais il est régulièrement présenté au salon nautique.

La remorque

En démontable le choix de la remorque fut plus que restreint, j’en ai quand même trouvé une, une MATC en inox… ; n’en cherchez plus chez le fabricant, elle ne se fait plus. J’ai d’ailleurs trouvé la mienne d’occasion. Pour les vacances, j’ai fait presque 2000 km sans aucun souci, mais ce n’est certes pas une remorque routière.

Le Moteur

Je voulais un 4 temps, gain de consommation, moins de nuisances sonores et odorantes… J’ai donc eu une offre sur un Yamaha 25 CV AMHS (62Kg) d’occasion. Un moteur “écologique” mais plus lourd, plus cher et moins nerveux qu’un 2 temps mais largement suffisant pour mon programme.

Mes vitesses obtenues:

  • Croisière : 12 Noeuds
  • Maximum : 22 Noeuds

Les roues de mise à l’eau

J’ai également ajouté des roues de mise à l’eau, des MATC MAX SR (coudées). Elles sont très utiles en Manche ou Atlantique… mais tout seul ce n’est pas gagné, le bateau une fois chargé prend de l’embonpoint, c’est là que l’on se rend compte que le poids du moteur 4 temps est un facteur aggravant.

Allez, hop on déballe le tout :

J’ai tout ramené dans le coffre de la Seat Leon (le bateau et le moteur)

au final cela donne ça :

Mes options :

Le produit miracle, indispensable à mon avis, ça fait presque tout sauf le café, ce n’est pas grave j’en bois pas.

Les oreilles de rinçage, toujours utiles après une sortie, il n’y a qu’à brancher l’arrivée d’eau, de l’ouvrir, et de faire tourner un peu le moteur.

L’antivol de moteur

Acheté une soixantaine d’euros en 2004, c’est un produit yamaha mais il en existe d’autres modèles et de marques différentes (stazo par exemple).

Le taud de mouillage (Réf. Z61047) indispensable si vous laissez vôtre bateau au mouillage, à moins que vous ne vouliez aussi vous en servir comme piscine… mais je vous le confirme, même rempli d’eau il flotte.

Le pontage avant (Réf. Z5306) très pratique et indispensable à mon avis. J’y rangeais tout l’armement et même la nourrice, cela me libérait tout l’intérieur du bateau. Accessoirement cela fait un petit bain de soleil, le grand luxe 😉

Et maintenant à l’usage (les péripéties d’un néophyte) :

Première sortie, première galère… Après le pique-nique, le moteur refuse de démarrer. Il avait pourtant bien fonctionné jusque là. Heureusement des pneuboats avertis m’ont conseillé de mettre un peu la manette des gaz, ce que j’ai fait et là un coup de démarreur et c’est reparti.

Après avoir jeté un coup d’oeil au manuel du moteur, cette procédure est indiquée lorsque l’on redémarre un moteur encore chaud.

Bizarre cette nourrice, à l’usage elle se contracte, s’il fait chaud elle se dilate..; un peu logique dans la mesure ou il n’y a pas de soupape pour l’air…

Hein… quoi… si si ça existe?

En effet il y a une petite vis au niveau du bouchon, il suffit donc de la dévisser un peu pour éviter ce genre de désagrément… (merci Jean-Michel pour le tuyau)

Pas si évident que cela la mise à l’eau, en fait vu le faible encombrement de la remorque je ne la voyais pas lorsque je faisais une marche arrière (et donc je ne voyais pas de quel coté elle partait). Je pensais être vraiment pas doué, mais maintenant avec une remorque plus grosse je n’ai plus aucun souci.

Quelques observations:

Pas si facile que cela de le sortir de l’eau avec les roues de mise à l’eau. En fait c’est là que l’on se rend compte du poids moteur en 4 temps. Il faut donc vider le bateau au maximum (et surtout alléger l’avant) avant de le remonter. Et tout seul il faut en vouloir… très peu pour moi.

Une fois l’armement à bord, il ne reste plus grand place; j’ai préféré garder la navigation en barre franche pour ne pas en perdre davantage.

Le sac étanche est indispensable pour garder ses affaires au sec.

Pour les lettres de l’immatriculation, j’ai utilisé de la peinture spéciale pour pneumatique, j’ai fait le lettrage sur l’ordinateur, imprimé et découpé les lettres puis j’ai tracé les contours au crayon papier, puis finition au pinceau.

Même si ce bateau est donné pour 7 personnes, moi je le conseille pour 4 personnes au maximum, 2 étant l’idéal.

Très bien ce concept de “démontable” … c’est d’ailleurs pour cela que je l’avais acheté … en fait je ne l’ai jamais dégonflé… cherchez l’erreur?

Pour un premier bateau, je n’ai pas été déçu, il a très bien rempli son rôle; pour approcher au plus près du rivage, un souple c’est le champion.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je compléterai cette page si nécessaire.

Quelques photos :

8 réflexions sur « Bombard C4 »

  1. bonjour, j’ai achete un c4 occasion recemment et je voulais savoir si les deux bouchons arrieres sous le tableau arriere doivent etre mis en navigation.(comme il ya une sorte de soupape je me demande si l’eau arrive a passer quand meme..merci cordialemen,t

    • Bonjour
      Il s’agit des « vide vite », en principe on les laisse ouverts lors de la navigation de telle façon que si de l’eau rentre dans le bateau elle sera facilement évacuée. Pour ma part ils étaient systématiquement fermés, en fait il faut voir quelles sont les conditions de navigation.
      Au mouillage, s’il restent ouverts l’eau va rentrer dedans mais en principe il n’y en aura qu’au niveau du plancher… sur un Commando cela veut donc dire également en dessous…
      Mon bateau était resté au mouillage et une nuit avec de la houle et de la pluie… sans taud de mouillage je l’ai retrouvé rempli d’eau jusqu’au niveau du tableau arrière; j’avais laissé les bouchons en place…
      Cordialement

  2. bonsoir
    j’ai regardé votre blog qui m’a permi d’en apprendre un peu plus.je suis novice donc pas facile pour débuter seul. maintenant il y a plus qu’a me mettre à l’eau.
    merci encore
    franck

  3. Bonjour je suis du canada
    dit-moi apres reflexion et pratique est-ce un pneumatique que tu recommanderais?
    je suis tres sérieux a m’en procurer un avec un 30 forces pieds court 3 cylindres a injection soit 2 temps .
    merci

    • Bonjour et merci pour ce message.
      Avant toute chose il faut étudier le « cahier des charges »
      – navigation (eaux intérieures, lac, mer…)
      – nombre de personnes
      – programme (pêche, promenade, farniente, …)
      – budget
      Avec un 2 temps il aura plus la pêche c’est sur et le poids de l’ensemble sera bien mieux (voir si le moteur reste à demeure ou doit être enlevé à chaque utilisation)
      J’avais un 25CV 4 T donc moins performant mais cela me convenait très bien. (sauf pour le porter…)
      Pour un premier bateau moi il ne m’a pas déçu, de plus la possibilité d’ajouter un coffre à l’avant était très pratique.

    • Bonjour, désolé pour cette réponse tardive qui a peut être déjà trouvé sa réponse… s’il s’agit d’une Clio 2 places cela devrait bien rentrer dans le coffre mais il ne faut rien ajouter d’autre à mon avis. En mode « 4 » places le coffre sera bien trop petit. Moi je l’avais ramené dans le coffre de la Seat Leon (banquette rabattue), bateau et moteur.
      Attention à bien poser le moteur du bon coté (c’est indiqué normalement).

Répondre à phil blondin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*